Quand le FN passe…avec plus de 53 % des voix.

Quand le FN passe...avec plus de 53 % des voix.

La droite et la gauche se jettent mutuellement la pierre. A croire en fait que les deux le cherchent… Le résultat est le même : le front haineux est passé aux élections cantonales partielles. Une petite étape certes, mais la plus grande, le second tour des présidentielles, on l'a déjà vu, on l'a déjà connu, ressenti.

Quand le chômage augmente, quand la crise est là, le peuple se tourne vers les extrêmes. L'histoire l'a déjà démontré : Hitler, Staline, Mussolini…La peur engendre la peur.

Une rentrée en légèreté, assez discrète, sans crise de parti, sans incident diplomatique majeur, et des questions politico-sociales qui leur profitent autant dire que Marine Le Pen et le FN ont bien commencé l'année. Force est de constater également que la dédiabolisation commencée il y a maintenant quelques années fonctionne désormais, et commence à charmer une France qui a peur, qui perd espoir … et se fait des illusions dans un parti qui n'a pas la même définition de la liberté, de l'égalité ou même de la fraternité (hors parti bien entendu). Surtout, dans un parti qui n'a aucune solution concrètement envisageable – sans parler d'éthique, encore moins de morale du propos.

Avec un taux de participation plus élevé au second tour (45,26%), le candidat FN de Brignoles dans le Var l'a emporté avec +12 points d'avance sur la candidate UMP ce dimanche 13 octobre. Un pas vers l'Elysée aime à penser le Front National.

Symbole de la nouvelle image du Front National, Laurent Lopez, qui se voyait déjà en haut de l'affiche, était tellement attendu… qu'il n'a même pas son "portrait" dans la rubrique prévue à cet effet, sur son site officiel. Il a 48 ans, affiche un soutien sans faille à Marine Le Pen et admire le père. La nouvelle star du parti (qui ne serait pas) d'extrême droite, est en fait inconnu au bataillon. Pas de biographie, pas de portrait, même pas une page Wikipedia de créée par ses militants ! Une chose est sûre : au cours des derniers mois, le 2e conseiller général FN de France a joué sa campagne sur l'insécurité.

Salut à toi le politicien : ne serait-il pas temps d'agir ?

ML


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s